Expression politique

CQFD : Ce Qu’il Faut Demain pour Thurins

Chères Thurinoises, chers Thurinois

THURINS CQFD participe et participera pleinement à toutes les réalisations qui permettront de faire évoluer notre commune.
THURINS CQFD félicite Marion Bérard pour son excellent travail réalisé à la commission Environnement sur la réduction des déchets et la protection de notre environnement au sein de notre commune. Ses propositions concrètes séduisent l’ensemble du conseil municipal et vous ne tarderez pas à en apprécier les réalisations futures.
THURINS CQFD félicite Noël Faure pour la réalisation de la vidéo ayant permis à M. le Maire et aux Adjoints de vous transmettre leurs voeux. Merci pour cette implication car ce travail est chronophage et s’ajoute aux diverses commissions dont il est membre.
Nous vous tiendrons donc au courant régulièrement des actions menées. A très bientôt. Portez-vous bien.

Extrait du bulletin municipal d'avril 2021

 


Thurins, cultivons notre avenir

L’habit ne fait pas le moine.

9 mois se sont écoulés depuis le second tour des élections municipales… Que tirer d’intéressant, au plan du travail communal qui nous concerne, quand on est un(e) Elu(e) ? Complexe, ce travail l’est déjà quand on fait partie d’une majorité… mais il est encore plus complexe quand on ne fait pas partie de la majorité et que le comité exécutif (Maire et Adjoints), « respectueux et bienveillant » (comme autoproclamé pendant la campagne, rappelez-vous), ne l’est pas vis-à-vis de tous ses Elu(e)s.
Ce qui va dans le bon sens : 1. La « végétalisation » prochaine de notre village, reprise de notre programme (cf. partie 3 Environnement, point 6) et jusque dans son appellation-même (en lieu et place du « fleurissement ») tenant compte de l’urgente nécessité d’économiser l’eau au plan collectif. 2. La bonne volonté et l’investissement des conseillers municipaux, qui parfois découvrent ce que signifie, REELLEMENT, être conseiller et le temps et l’investissement que cela demande. 3. Un personnel communal dévoué, à tous les échelons, et qui fait tourner les différents services à la population en pleine crise sanitaire, période complexe, elle aussi.
Ce qui me semble injuste et/ou m’interroge : 1. la plainte en diffamation à laquelle j’ai dû répondre, fin septembre, de la part de l’ancien maire à mon encontre (bien évidemment «classée sans suite» par le Procureur de la République), mais qui m’a conduit à vivre une expérience extrêmement difficile (vous vous en douterez) et qui, démontre l’esprit de «respect et de bienveillance» dont l’équipe se drape (6 des 7 Elus du Comité exécutif font partie de l’équipe sortante) encore aujourd’hui, mine de rien, pour me déstabiliser (moi qui ai osé monter une liste contre Claude Claron) 2. Le revirement de situation, concernant le nouveau local commercial, pourtant destiné à améliorer lesc onditions d’exercice du commerçant déjà en place (acté un an avant par délibération n° 2020-003 du CM de janvier 2020) auquel, soudainement,il a fallu opposer une mise en concurrence… (règlement de compte larvé, par personnes interposées, pour mieux intimider l’autre liste du Conseil Municipal…) 3. Le potentiel conflit d’intérêt, instauré «de fait», à travers la création de «Val Commerces», dont le prestataire choisi pour ce marché public (à échelle intercommunale) n’est autre que l’entreprise d’un des conseillers municipaux de Thurins. L’information n’est pas donnée dans le flyer de publicité dudit site internet. Je ne conteste pas le bien-fondé de cette opération, nécessaire et utile en tant de crise, mais le simple fait de soulever cette potentialité (en interne),auprès du comité exécutif, nous a valu l’interdiction générale de siéger au Conseil des Adjoints, pour tous les conseillers municipaux, comme il en était pourtant d’usage jusque-là à Thurins (et par ma faute, bien-entendu /  cf. PV du CM du 10 décembre 2020).
Normal et démocratique tout cela ? La question peut se poser.
Marie Caroline Garcin

Extrait du bulletin municipal d'avril 2021