Expression politique

CQFD : Ce Qu’il Faut Demain pour Thurins

Chères Thurinoises, chers Thurinois. 

Comme convenu, Thurins CQFD vous informe de ses actions : 
Marion BERARD a organisé la semaine thurinoise « Réduction des déchets » qui a eu lieu du 21 au 26 Juin par le biais de différentes animations telles que : 
Nettoyage de la nature, sur le site du jardin partagé : Initiation au composte, atelier zéro déchets, et une zone de gratuité pour vêtements. La Maison Pour Tous (ex MJC) s’est jointe à cette manifestation en proposant un atelier de réparation trottinette, vélo, poussette et la Médiathèque a exposé les dessins des enfants d’un concours « Stop Pub » et a organisé « des contes récités en ballade »Merci pour cette collaboration. 
Noël FAURE a continué d’effectuer ses montages vidéo vous permettant notamment de suivre les avancées de l’étude de centralité.  
Nous tenons également à mettre à l’honneur l’association culturelle Thurins Théâtre qui a réussi malgré la conjoncture à produire ses spectacles plein air sur Juin et Juillet permettant ainsi à nos 50 enfants et ados de jouer. Les cours ont été organisés en visioconférence et parfois même en individuel par les animateurs. Les efforts de tous ont ainsi étés récompensés. Bravo aux adultes qui ont organisé leur spectacle au « pied levé ». Thurins théâtre fêtera ses 50 ans en 2022 et vous accueillera pour une manifestation exceptionnelle sur son site tout à fait adapté rue du 8 mai 1945.  
Il est très rare qu’une association culturelle de ce type perdure aussi longtemps et cela mérite donc d’être souligné. Cette longévité est le résultat d’une cohésion d’équipe intergénérationnelle et entres autres d’une relève sans cesse assurée par les « générations théâtre». 

Nous vous souhaitons de bonnes vacances. A bientôt. 

 

Extrait du bulletin municipal de juillet 2021

 


Thurins, cultivons notre avenir

La gifle 

Aux heures où je rédige ces quelques lignes, nous sommes au lendemain de la gifle assénée au Président de la République en déplacement près de Valence (Drôme) mi-juin  Qui gifle le Président de la République gifle la République elle-même et notre droit à vivre en démocratie seul lieu  le débat d’idées remplace la violence des mains ou la loi du plus fort… Cette gifle a été très médiatisée et je salue la placidité du Président qui en a su en faire un « acte isolé » et le remettre à sa juste placelaissant la Justice faire son travail et réaffirmer le respect que l’on doit porter aux Elus (seuls détenteurs de la légitimité de ceux qui sont passés par les Urnes). Mais des gifles, il n’y a pas qu’au plus haut sommet de l’Etat que les Elus s’en prennent. Même dans nos petites communesau plus petit niveau, cela existe, contrairement à ce que l’on veut bien nous faire croireUne gifle (au sens figuré bien-sûr !), je m’en suis prise une très violente le soir du Conseil Municipal du 8 avril dernier« N’importe quoi, me direz-vous !? » Mais si, malheureusement. Ce soir-là, nous avons vu le vrai visage du Maire qui a orchestré, avec son équipe,  une attaque surréaliste de son Opposition (je me suis même fait insulter par l’adjoint à la Voirie sans que cela ne dérange personne !)  en violation totale du devoir de probité que le Maire est censé pourtant incarner 
Ne cherchez pas dans le procès-verbal du CM du 8 avril 2021, les faits n’y sont, bizarrement, pas consigné et ce, malgré l’obligation qui nous est faite (nous, Elus, et pas personnel communal je précise) de retranscrire FIDELEMENT les propos tenus en séance au titre de la SACRO-SAINTE TRANSPARENCE que l’on vous doit En écho à la déformation systématique de mes propos et que je dénonce, mois après mois, depuis mon élection (cf. PV en ligne). 
De tels agissements sont TRES GRAVES et je demande ici SOLENNELLEMENT qu’ils cessent dorénavant. En tant qu’Elue de la commune, je suis légitime pour siéger en commissions ou conseilsNe pas me respecter, c’est « gifler » (ne pas respecter aussi) les thurinois qui ont voté pour moi. N’oublions jamais que les oppositions sont ce qui fait vivre la Démocratie, permet le débat contradictoire qui fait avancer. Vouloir tuer cette liberté d’expression en me poussant à démissionnerc’est  tuer la République : celle du Peuple, d’émanation nationale ou locale, souvent trompé mais « à l’insu de son plein gré » puisqu’il a voté !  
Marie-Caroline GARCIN 

N.B. Une page FB TCNA officiel sera bientôt ouverte pour mieux vous informer de nos travaux et de mon parcours singulier, avec mise en ligne de l’enregistrement audio du 8 avril 2021 pour que vous puissiez juger par vous-mêmes de la réalité des faits. Tous les faits. Rien que les faits. 

 

Extrait du bulletin municipal de juillet 2021