Présentation de la commune



THURINS D’HIER ET D’AUJOURD’HUI
Le Thurins d’hier doit nous aider à construire le Thurins de demain.

Le tissage a marqué la vie de notre village de 1830 à 1965.
Les événements de 1831 à 1834 (la révolte des canuts) contribuèrent à l’accélération du mouvement d’émigration des métiers à tisser vers la campagne.
En 1836 il y avait 117 veloutiers à Thurins (73 hommes et 44 femmes) qui travaillaient à domicile.
L’usine de tissage Tissot, rue du 8 mai 45, a été créée en 1920. On y tissait la soie mais peu de velours. Elle disparaît en 1936.
En 1925, premières constructions de l’usine Guéripel, toujours rue du 8 mai 45, qui se spécialise dans les vêtements professionnels. Elle fonctionnera jusqu’en 1965.
De 1950 à 1985, les ateliers Esparcieux, à la Martinière, confectionnaient des cravates et faisaient du roulottage en soierie.
Jusqu’en 1975, sur la place de Verdun, les ateliers Souteyrand ont également fait du roulottage et de l’ourlage sur des châles.

routedelavalleedugaron


Cafés et cabarets :
En 1926 il y avait 12 cafés et cabarets à Thurins, aujourd’hui il reste 4 cafés-restaurants.
Autrefois Les cabarets, hôtels et cafés étaient des lieux de rencontres et d’échanges pour commercer,  jouer, danser, s’affronter même. Pas de télévision, de téléphone, peu de journaux en ces temps.
La poignée de main avait valeur de signature et la parole, valeur de contrat.

Boulangeries :
Depuis 1973 il n’y a plus qu’une seule boulangerie dans le bourg de Thurins, avant, trois ont été recensées. Plusieurs fermes avaient leur four à pain, on en voit encore sur le territoire de la commune.

Maréchaux-ferrants :
Il en existait deux à Thurins, aux environs de 1900, à la même époque un charron était établi place de la Grand-Font.

Stations-service :
Jusqu’en 1980 il y avait trois stations-service dont une au café Ville.

posteessence

 Aujourd’hui beaucoup de petits commerces ont disparu mais Thurins est toujours un centre où il fait bon vivre car l’activité principale du village reste l’agriculture et nous avons encore beaucoup d’artisans. Le domaine de la santé y est bien représenté et nos anciens peuvent rester chez eux jusqu’à un âge avancé car sur la commune a été mis en place tout un réseau de services à la personne pour le maintien à domicile.